THALLIUM


THALLIUM
THALLIUM

THALLIUM

Du grec thallos , verdure.

Symbole chimique: Tl

Numéro atomique: 81

Masse atomique: 204,37 g

Point de fusion: 303,5 0C

Point d’ébullition: 1 457 0C

Densité (à 20 0C): 11,85

Métal mou, facilement fusible, facilement oxydable dans l’air, découvert, grâce à sa raie spectrale verte, par sir William Crookes (1861); le thallium est isolé l’année suivante (1862) par le même Crookes et son collaborateur Claude-Auguste Lamy. Il cristallise sous forme hexagonale compacte au-dessous de 230 0C et sous forme cubique centrée au-dessus de cette température.

Le thallium est principalement monovalent, ses composés trivalents se réduisant facilement à l’état monovalent. Le métal se dissout facilement dans l’acide nitrique, mais beaucoup plus lentement dans l’acide chlorhydrique ou l’acide sulfurique.

Le thallium est préparé comme sous-produit du rubidium par électrolyse.

Le métal lui-même n’a pas beaucoup d’utilisations commerciales ou industrielles. Ses halogénures servent à la fabrication de lentilles, de prismes et de fenêtres pour appareils optiques utilisés dans l’infrarouge. Le sulfure est employé à la fabrication des cellules photo-électriques sensibles. On utilise aussi ses sels pour doper les cristaux d’halogénures alcalins servant à la construction des compteurs à scintillations. Une solution saturée de formiate et de malonate de thallium de densité 4,324 est utilisée en laboratoire pour la séparation des minéraux par flottation.

thallium [ taljɔm ] n. m.
• 1862; en angl. (1861); du gr. thallos « rameau vert », à cause de la raie verte caractéristique de son spectre
Chim. Élément atomique (Tl; no at. 81; m. at. 204,39), métal blanc bleuâtre, très malléable, de toxicité voisine de celle du plomb. La mort-aux-rats contient du thallium.

thallium nom masculin (anglais thallium, du grec thallos, jeune pousse, parce que le thallium donne, dans le spectre, une raie verte) Métal qui se trouve dans certaines pyrites. (Élément chimique de symbole Tl.) Métal de numéro atomique 81 dont un isotope radioactif, le thallium 201, est employé en médecine nucléaire.

thallium
n. m. CHIM élément métallique (symbole Tl) de numéro atomique Z = 81.
Métal (Tl). Mou et gris, le thallium ressemble au plomb.

⇒THALLIUM, subst. masc.
CHIM. Corps simple, métal blanc, malléable, s'oxydant rapidement à l'air, très répandu dans la nature en association minérale, utilisé à l'état de sulfate pour la fabrication de raticides (nombre atomique 81, symb. Tl). Fluorure de thallium; acétate, chlorure de thallium. Pour distinguer plusieurs pierres précieuses de même couleur, (...) on plonge ces pierres dans un liquide de densité connue (ordinairement un mélange à parties égales d'azotate d'argent et de thallium) (A. PÉRÈS, Pierres et roches, 1896, p. 43). Jusqu'au début de 1934 on ne connaissait que la quarantaine de radio-isotopes naturels appartenant essentiellement aux éléments chimiques les plus lourds, du thallium à l'uranium (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 352).
REM. 1. Thallique, adj., chim. a) Qui se rapporte au thallium, qui en contient. Combinaison, alcool thallique. (Ds LITTRÉ-ROBIN 1865). b) [En parlant d'un composé] Qui renferme du thallium trivalent (d'apr. DUVAL 1959). 2. Thalleux, -euse, adj., chim. [En parlant d'un composé] Qui renferme du thallium monovalent (d'apr. DUVAL 1959).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1862 chim. (L. FIGUIER ds L'Année sc. et industr., p. 90, 1863 ds REY-GAGNON Anglic.). Empr. à l'angl. thallium, nom donné au corps simple isolé par le chimiste W. Crookes en 1861 (in Chem. News, 16 March III, 193 ds NED; cf. ibid., 18 May, 303, ibid.: I have thought [...] to propose for it the provisional name of Thallium, form the Greek or Latin thallus, a budding twig [...] which I have chosen as the green line which it communicates to the spectrum recals with peculiar vividness the fresch colour of vegetation at the present time), dér. du gr. « jeune pousse » (cf. le lat. d'époque impériale thallus qui lui est empr.), le spectre de ce métal étant caractérisé par une raie verte. Bbg. QUEM. DDL t. 12.

thallium [taljɔm] n. m.
ÉTYM. 1862, cit.; angl. thallium (Crookes, 1861); dér. du grec thallos « rameau vert », à cause de la raie verte caractéristique de son spectre.
Chim. Métal (masse at. 204,39; no at. 81; symb. Tl) blanc bleuâtre (temp. de fusion 303 °C; dens. 11,8), plus mou que le plomb, très malléable. || On retire le thallium des « boues » des chambres de plomb; ses sels sont très toxiques; certains isotopes sont radioactifs.
0 Cette appréciation n'avait rien d'exagéré; les faits sont venus, pendant le cours de l'année 1862, la confirmer pleinement. Un métal nouveau, le Thallium a été découvert par l'emploi de l'analyse spectrale (…)
L. Figuier, l'Année scientifique et industrielle 1863, p. 90 (1862).
DÉR. Thalleux, thallique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thallium — (pronEng|ˈθæliəm) is a chemical element with the symbol Tl and atomic number 81. [ [http://periodic.lanl.gov/elements/81.html thallium ] , Los Alamos National Laboratory. Retrieved November 21, 2006.] This soft gray malleable poor metal resembles …   Wikipedia

  • Thallium — Mercure ← Thallium → Plomb Indium …   Wikipédia en Français

  • thallium — Symbol: Tl Atomic number: 81 Atomic weight: 204.3833 Pure, unreacted thallium appears silvery white and exhibits a metallic lustre. Upon reacting with air, it begins to turn bluish grey and looks like lead. It is very malleable, and can be cut… …   Elements of periodic system

  • Thallium [1] — Thallium Tl, Atomgew. 204,1, weißes, dem Blei ähnliches Metall von 11,8 spez. Gew., Schmelzpunkt 290°. An der Luft erhitzt, oxydiert es sich, wird von verdünnter Schwefel und besonders Salpetersäure, nur schwer von Salzsäure gelöst. Es kommt in… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Thallium — Thal li*um, n. [NL., fr. Gr. ? young or green shoot or branch, twig. So called from a characteristic bright green line in its spectrum.] (Chem.) A rare metallic element of the aluminium group found in some minerals, as certain pyrites, and also… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Thallĭum — Thallĭum, ein von Crookes 1861 u. Lamy 1862 entdecktes Metall; es gleicht am meisten dem Blei, ist etwas weniger weiß als Silber, mit einem Stich ins Bläulichgraue, auf frischem Schnitte von lebhaftem Glanze; es ist sehr weich u. dehnbar, läßt… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Thallĭum — Tl, Metall, findet sich mit Kupfer, Silber und Selen im Crookesit (16–18,5 Proz.) und Berzelianit, in geringer Menge in manchen Schwefelund Kupferkiesen, in Zinkblende, im Lepidolith, im Glimmer von Zinnwald, in Corandit, Carnallit, im Badesalz… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Thallium [2] — Thallium, Tl, Atomgew. 204,0, spez. Gew. 11,85, Schmelzpunkt 302°, Siedepunkt bei 1500°. [798] Kommt als Lorandit (Tl As S2) auf dem Balkan vor. – Das Thalliumoxydulnitrat, TlNO3, wird wegen seines hohen spezifischen Gewichtes zur… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Thallium — Thallĭum (chem. Zeichen Tl), durch Spektralanalyse von Crookes und Lamy entdecktes Metall, zinnweiß, kristallinisch, fast so weich wie Natrium, vom spez. Gewicht 11,8, Atomgewicht 204,1 und dem Schmelzpunkt 290°, findet sich in geringen Mengen in …   Kleines Konversations-Lexikon

  • thallium — rare metallic element, 1861, Modern Latin, from Gk. thallos young shoot, green branch (see THALLUS (Cf. thallus)) + element name ending ium. So called by its discoverer, Sir William Crookes (1832 1919), from the green line in its spectrum by… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.